Synthèse du séminaire                                        ISAV de Faranah – 18 au 20 Décembre

 

Introduction générale: Au regard des multiples problématiques environnementales qui menacent les pays du globe (pollution, sécheresse, déforestation etc.) la gouvernance mondiale de l’alimentation s’oriente dorénavant vers la promotion des techniques agricoles locales, durables et écologiques. Face aux défis socio-économiques et environnementaux auxquels est confrontée l’agriculture subsaharienne, les Etats subsahariens se doivent de s’engager pleinement vers des modèles agricoles prometteurs en termes de bénéfices sociaux, environnementaux et économiques. Une alimentation saine et locale est primordiale pour la santé des communautés.

C’est dans ce contexte que TERRAFRIK, en partenariat avec l’ISAV et avec le soutien financier et technique du PAM, du PNAAFA, d’Aide et Action, de France Volontaires et d’autres partenaires, a organisé le séminaire « Terres et Bien-être Noirs » (TBN) à l’Institut Supérieur Agronomique et Vétérinaire de Faranah, du 18 au 20 décembre 2018. Ce séminaire a pour ambition de jouer un rôle de tremplin pour participer à la dynamique mondiale de la transformation de l’agriculture dans le souci de viser la souveraineté alimentaire, l'insertion socioéconomique des jeunes et des femmes à l'emploi par le biais de l’entrepreneuriat agricole, de réfléchir sur des modèles d’organisation efficients pour consolider les chaînes de valeur agricole.

Le choix de tenir ce séminaire à Faranah n’a pas été un hasard : Terre de naissance d’Ahmed Sékou Touré, premier Président guinéen et père de l’indépendance. Faranah est située dans une région à la terre fertile et à haute potentialité agricole, où se trouve la source du fleuve Niger qui alimente en eau le centre et l’est du pays et de nombreux États voisins (la Sierra Leone, le Mali, le Niger, le Bénin et le Nigéria).                                  suite du déroulé  ICI                

     

 

 

   

     

                 

                             

 Synthèse du séminaire                                        ISAV de Faranah – 18 au 20 Décembre

Cérémonie d’Ouverture : Une pièce de théâtre mise en scène et interprétée par la troupe « Vision de Sankaran » a ouvert la cérémonie d’ouverture.

Elle a eu pour cadre la salle des fêtes sous la haute autorité du Gouverneur de région son Excellence M. Lancé CONDE, accompagné pour la circonstance du préfet M. Alpha Oumar KEITA, du maire de la Commune urbaine M. Oumar CAMARA et de plusieurs cadres régionaux, préfectoraux et communaux.

 Les partenaires, les cadres de TERRAFRIK Guinée, les étudiants de l’ISAV, les enseignants chercheurs, l’administration universitaire, les producteurs agricoles étaient présents.

 

 Le Professeur Sara Bailo Diallo, Directeur Général de l’ISAV a souhaité la bienvenue et un agréable séjour aux conférenciers. Il s’est réjoui du choix de son institution pour abriter cette importante conférence. Il a insisté sur l’importance de l’agriculture familiale durable et du rôle des universités et des centres de recherche agronomiques pour un développement durable.

 Le Maire de la Commune urbaine, hôte de la présente cérémonie a aussi remercié les organisateurs et a donné tous ses encouragements pour la suite des travaux.

 

M. Alpha Idy Baldé, Vice coordinateur de TERRAFRIK Guinée, est intervenu présentant les thèmes principaux du forum et remerciant chaleureusement le Directeur Général de l’ISAV, les partenaires de l’évènement ainsi que les autorités à tous les niveaux.

Le représentant des partenaires, M. Youssouf Kaba du PAM, a au nom de ses collègues, campé les thèmes à développer et remercié tous les partenaires pour leur implication dans l’organisation de ce séminaire.

 

 

Le Gouverneur de région, M. Lancé Condé a demandé tout d’abord à l’ISAV/F de jouer son rôle dans le développement rural en formant des cadres compétents qui s’impliqueront dans la production agricole.

Il a demandé un changement des comportements pour mener une agriculture respectueuse de l’environnement et a invité les jeunes au retour à la terre. Il a aussi mis un accent particulier sur la problématique de la propriété terrienne et l’accès des femmes au crédit agricole.

C’est avec ces mots d’espoir qu’il a déclaré ouverts les travaux du séminaire

 

suite du déroulé                                                                                

 

 

 

Module2

Connexion