atelier
manifestation
diaspora
Forum

 COMMUNE DE DIZANGUE -

Région du Littoral au Cameroun

 

Projet d'accès à l'eau potable et aux Latrines

 

EAU & ASSAINISSEMENT

CAMEROUN

 


projet


OBJECTIF Ô

 =>

1 COMMUNES &

4 VILLAGES
----

COMMUNE DE DIZANGUE

L’eau constitue un enjeu majeur pour le développement durable.

Le Cameroun présente de façon globale quatre unités géomorphologiques à savoir les basses terres du Nord de l’Adamaoua caractérisées par de vastes plaines marécageuses encore appelées « Yaérés », les massifs de l’Adamaoua, les Hautes Terres de l’Ouest et le plateau sud-camerounais.

Sur le plan hydrographique, le territoire du Cameroun est constitué de cinq grands bassins versants regroupés en deux ensembles : les bassins au Nord de l’Adamaoua et les bassins au Sud de l’Adamaoua. La partie Sud du Cameroun est mieux fournie en eau superficielle tandis que la partie Nord en est démunie. Les bassins au Nord de l’Adamaoua sont constitués du bassin du Lac Tchad (38 130 km2) et le bassin de la Bénoué (90 675 km2). Les bassins situés au Sud de l’Adamaoua concernent le bassin versant de la Sanaga (140 000 km2), les bassins des fleuves côtiers situés en rive gauche (55 800 km2 ; Nyong, Lokoundjé, Lobé et Ntem) et en rive droite (44 640 km2 ; Wouri, Moungo, Mentchum, Cross river) de la Sanaga et enfin le bassin du Congo (94 860 km2 ; Olivry, 1986 ; Liénou et al., 1999 ; Djeuda Tchapnga et al., 2001). Ces différents bassins présentent des débits variables en fonction des saisons. De façon globale, les ressources en eau superficielles au Cameroun sont abondantes.

DIZANGUE au Cameroun

La population de la commune de Dizangué est de 17 086 habitants, chiffre du dernier recensement de 2007. Cependant, elle est estimée aujourd’hui à environ 30 000 habitants par la Mairie et de 32 627 habitants par les planificateurs. Toute cette population est majoritairement concentrée au Centre urbain Beach. Les différentes ethnies locales sont : les Malimba, les Ndonga, les Yakalag et les Pongo. En plus de ceux-ci, on y retrouve les Bassa, les Bamiléké, les Haoussa et d’autres groupements ethniques du Cameroun et d’Afrique, la plupart d’entre ceux-ci formant de grandes colonies d'ouvriers pour les industries locales de l'huile de palme (SOCAPALM) et le caoutchouc (SAFACAM) ou d'autres plantations des propriétés individuelles. La commune de Dizangue est riveraine à la réserve du Lac Ossa et au fleuve Sanaga qui est l'un des principaux fleuves du Cameroun, également appelé Djerem dans son cours supérieur. La pêche sur le lac et sur la Sanaga, l’emploi dans les agro-industries occupent la majeure partie des habitants.

 

 

 

 

Module2

Connexion