atelier
manifestation
diaspora
Forum

 

Centre ' VIA TERRE '

 

« Une école de la transition écologique subsaharienne »

 Souveraineté Alimentaire subsaharienne,

 Lutte contre les accaparements de terres arables

 Éducation à la citoyenneté et à l’environnement,

 Défi climatique et Citoyenneté mondiale.

 

  1. Contexte et enjeux  :

Selon le rapport ENAPGUI 2013 et plusieurs autres plans gouvernementaux récent dont le PNDES 2016-2020, plus de 7 millions de guinéens (environ 53 % de la population) vivent en dessous du seuil de pauvreté. Ce fléau est accentué chez les agriculteurs qui, ne vivant plus de leur activité, abandonnent le travail de la terre. En plus de cela, le rapport du ministère de l’emploi fait état d’un taux de chômage exponentiel des jeunes à hauteur de 60%. Face à cette situation alarmante du pays, plusieurs facteurs ont été identifiés comme étant à l’origine des problèmes. Parmi ces derniers nous avons entre autres :

La monoculture souvent de rente dépendant de la typologie d’intrants agricoles

Du défaut de structuration, de planification et d’infrastructures

De la chaine de valeurs non visible autour de de la terre, de l’inadéquation des apprentissages et métiers

 En 2016, une trentaine d’associations guinéennes se sont réunies à Conakry pour lancer une dynamique d’éducation à la citoyenneté et au solidarités durables; adossée à des actions concrètes (projets de terrain), cette dynamique s’est donnée pour mission de questionner les modes de développement durable en impulsant des initiatives innovantes, explorant de nouvelles formes d’écosystème cyclique vertueux: TERRAFRIK GUINEE est cette dynamique. C’est aussi la structure administrative guinéenne qui, constituée en janvier 2017, a sollicité l’affiliation au réseau international des Interfaces des Alternatives Subsahariennes – TERRAFRIK RÉSEAU – pour un partenariat fort permettant de concrétiser les actions réfléchies collectivement.

En 2018, du 18 au 20 décembre, Terrafrik Guinée, en partenariat avec l’ISAV (Institut Supérieur Agronomique et Vétérinaire Valéry Giscard D’Estain) et avec le soutien financier et technique du Programme Alimentaire Mondial (PAM), du PNAAFA, d’Aide et Action, de France Volontaires et l’Organisation des Nations Unies pour le Développement (PNUD), a organisé le séminaire « Terres et Bien-être Noirs » (TBN) à l’Institut Supérieur Agronomique et Vétérinaire de Faranah.

Le projet VIA TERRE a été identifié à l’issue de ce séminaire international ‘Terres et Bien-être Noirs ». Après trois (3) jours d’intenses travaux ; il a été recommandé d’encourager toutes les parties prenantes à accompagner les jeunes vers un retour gagnant à la terre. Lab Eau Ter - Une première action projet – jette les bases et précède l’installation et la conduite de l’école des métiers de la transition écologique subsaharienne.

La souveraineté alimentaire et le recul du phénomène d’accaparement des terres arables ne sont envisageables que si la jeunesse africaine s’y atèle et occupe durablement les terres familiales ou viabilisées et rendues accessibles par les administrations locales.

                                                                                                     
       

 

 

     

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                   
  1. Démarche de mise en œuvre

Une campagne de sensibilisation dans le cadre du programme génération climat et un atelier avec des jeunes de 18 à 35 ans s’est tenu à Faranah amorçant le processus menant  VIA TERRE. Il a s’agit :

  • D’animer une dynamique locale autour des questions liées à la Terre et au bien-être des Subsahariens dans leurs espaces de vie.

  • D’informer largement au niveau local dans les villages hôtes de VIA TERRE, sur les accaparements des terres arables et leurs méfaits sur la sécurité et la souveraineté alimentaire.

  • De construire des partenariats efficaces avec les acteurs de secteurs diversifiés (administration, ONG, commerces, associations, institutionnels, universitaires, citoyens ressources etc.)

 Le soutien de la coopération française à travers le SCAC de l'ambassade de France en Guinée, la première phase du projet est en cours de déploiement dans la commune rurale de HAFIA -  PREFECTURE DE LABE.

 

tu as moins de 35 ans...

 

ENTRE DANS LE MOUVEMENT

 et Engages-toi pour un retour Gagnant à la TERRE

 

 

 

Module2

Connexion